Lors de l’internat en Pharmacie option PIBM (Pharmacie Industrielle et BioMédicale), vous pourrez réaliser des semestres hospitaliers, extrahospitaliers et industriels pour vous permettre de vous spécialiser dans le domaine de votre choix. Elle offre une très bonne formation aux métiers de l’industrie et est également un très bon tremplin pour ceux qui souhaitent se tourner vers les instances de santé. De nombreux autres débouchés en milieu hospitalier et la recherche clinique par exemple sont possibles.

Contrairement aux idées reçues, PIBM n’est donc pas une option dont l’unique débouché est l’industrie. Quelle que soit la spécialisation envisagée, la plus-value de l’interne en PIBM repose sur sa connaissance du milieu hospitalier et sur son ouverture sur l’extrahospitalier, d’où l’importance des semestres hospitaliers et de ne pas dériver vers un parcours trop industriel.

 

Formation pratique :

 

La formation pratique comprend :

  • Les 2 premiers semestres qui doivent obligatoirement être effectués dans des services ayant l’agrément d’un des quatre domaines de pharmacie hospitalière. Cette première année du niveau 1 permet de bien appréhender le milieu hospitalier et le cœur de métier du pharmacien à l’hôpital.
  • Au moins 1 semestre en établissement industriel agréé, accessible dès le 3ème semestre.
  • 5 semestres « libres » choisis en cohérence avec la maquette de l’interne (semestre hospitalier, en établissement industriel agréé, en agence sanitaire…).

 

Dès la 2ème année, l’interne peut donc effectuer des semestres hospitaliers, ou au sein d’une industrie, ou encore dans une autre structure extrahospitalière (agences, laboratoires de recherches privés ou public…).

Cette deuxième année peut donc permettre de commencer sa spécialisation, soit en PHPR via la validation des domaines, soit en PIBM en commençant à construire son cursus professionnel personnalisé. Elle permet également aux indécis de découvrir d’autres structures et de choisir de manière éclairée leur option de niveau 2 : PH-PR ou PIBM.

 

Il n’y a aucune obligation de valider un semestre dans chacun des 4 domaines de pharmacie hospitalière.

 

Au final, vous obtenez bien le DES de Pharmacie ! PIBM reste une option qui vous a permis de vous spécialiser dans le domaine de votre choix.

 

Pour plus d’informations sur l’option PIBM, que ce soit concernant le choix de l’option ou en guide pratique pour construire votre parcours : n’hésitez pas à consulter le Livret PIBM.

Les stages industriels :

 

Pour valider son diplôme, l’interne PIBM doit obligatoirement valider au minimum 1 semestre dans un établissement industriel agréé. Le premier stage industriel peut être réalisé à partir du 3ème semestre du DES de pharmacie hospitalière.

 

L’accès à ces postes se fait selon une procédure nationale et ne nécessite pas d’effectuer une demande d’inter-CHU. Vous n’êtes plus contraint à votre inter-région d’affectation pour les réaliser.

Il vous suffit alors de postuler au(x) poste(s) choisis ! Et il s’agit bien de « postuler » : lors de ces stages industriels, on se met réellement en position de candidature avec CV, lettre de motivation et entretien.

 

Dans le but de vous aider dans ces démarches, vous trouverez la « Procédure d’obtention d’un stage industriel ».

Ce document vous donne de nombreuses informations et vous explique les démarches à faire afin de réaliser un stage industriel.

 

Une convention doit ensuite être établie entre l’industrie, l’ARS, l’UFR de Pharmacie et votre CHU de rattachement. Elle doit être validée par votre coordonnateur de DES.

Cette convention définit les responsabilités des différents interlocuteurs ainsi que les termes de remboursement de votre salaire d’interne par l’industriel au CHU.

Vous trouverez une convention type ci-contre : « Convention de stage industriel ».

 

NB : La convention de stage industriel proposée ici est basée sur le « modèle de convention d’accueil relative aux internes effectuant un stage en dehors de leur CHU de rattachement dans le cas où l’interne est rémunéré par l’établissement d’accueil » présenté dans l’arrêté du 24 mai 2011 relatif aux conventions permettant l’accueil d’internes effectuant des stages en dehors de leur CHU de rattachement. A noter que nous avons ajouté un paragraphe (article 6) concernant la prise en charge des frais de transport de l’interne qui n’apparaît pas dans cet arrêté.

 

En pratique, vous restez donc employé par le CHU et soumis au statut d’interne : service de garde (qui peut être restreint à la demande de l’industriel), dix demies journées de travail dont deux consacrées à sa formation théorique (avec accord de l’industriel), 30 jours de congés payés…

 

N’hésitez pas à vous rapprocher au préalable de votre ARS qui dispose peut-être déjà de sa propre convention de stage industriel.

 

 

Formation théorique :

 

Vous devez valider des unités d’enseignement dispensées dans votre interrégion pour un crédit total d’au moins 60 ECTS.

Certaines formations parallèles peuvent vous permettre de valider des crédits en compléments des UE disponibles dans votre interrégion: le Diplôme Inter-Universitaire (DIU) du CESAM (10 ECTS), une UE du Diplôme d’Etudes Spécialisées Complémentaires (DESC) de radiopharmacie, un Master 2 (20 ECTS).

Les modalités de participation à d’autres enseignements ainsi que leur éventuelle intégration dans la validation du DES de pharmacie répond aux mêmes critères que pour l’option PH-PR.

 

Débouchés :

 

L’option PIBM n’est pas limitée en termes de spécialisation et les débouchés sont nombreux et variés :

  • Industries du médicament, du dispositif médical, des dispositifs médicaux de diagnostic in vitro (DMDIV) et matériels : affaires réglementaires, essais cliniques, management qualité, relation publique, relation commerciale, direction scientifique, pharmacovigilance, évaluation médico-économique, production, recherche et développement (moins fréquent)… ;
  • Agences sanitaires : on retrouve de nombreux débouchés dans les différentes instances comme l’ANSM, la HAS, l’ANSES, l’ARS… sur des postes d’évaluation médicale ou économique par exemple.
  • Laboratoires de recherche : l’interne s’étant orienté vers la recherche va pouvoir prétendre à des postes de chercheurs dans diverses structures, aussi bien publiques que privées comme les laboratoires de recherche à la fac (MCU, PU…), INSERM, CNRS, les services de R&D (Recherche et Développement) dans l’industrie…
  • Milieu hospitalier pour développer des domaines particuliers : vigilances, essais cliniques, épidémiologie, évaluation médico- économique, centre d’investigation clinique, information médicale…

CONTACT US

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi

©2018 FNSIP-BM, propulsé par AgoraMed

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?