La filière IPR (Innovation Pharmaceutique et Recherche)

Ces plaquettes d’information, très bien faites, vous apporteront une vision globale :

plaquette DES IPR A5 et  plaquette DES IPR pliante

Pour les adhérents, vous trouverez dans la section Adhérents une carte de France des équipes de recherche classées par ville, de quoi faciliter votre mise en contact avec eux.

Le DES d’IPR est orienté vers des secteurs précis tels que :

  • santé publique et environnement, pharmaco-épidémiologie
  • domaines particuliers de la thérapie génique et de la thérapie cellulaire
  • hygiène hospitalière
  • biotechnologie et nanosciences
  • diagnostic in vitro
  • nutrition
  • toutes nouvelles thérapeutiques (bioorganes, biomatériaux)…

Ce sont des secteurs non couverts par le DES de biologie médicale et de pharmacie.

 

L’interne doit choisir un tuteur : il s’agit d’un enseignant de pharmacie titulaire possédant l’habilitation à diriger des recherches (HDR) et agréé par le coordonnateur. 
L’interne doit, avec son tuteur, établir avant sa prise de fonction d’interne ou au plus tard au cours du premier semestre de son internat, un plan cohérent de son futur cursus universitaire. Ce plan doit être approuvé par le conseil d’UFR (unité de formation et de recherche) de pharmacie.

Généralement, dans le but d’accéder à un poste universitaire d’enseignant-chercheur ou à un poste de recherche, le plan de cursus va comporter un master 2 recherche (M2R) et un doctorat d’université.

Du fait de la nécessité de prévoir très tôt le déroulement de son internat, il est donc très fortement conseillé de ne s’engager dans cette filière IPR qu’en ayant déjà une idée précise de ce que l’on veut faire : thématique de recherche, cursus…

L’avancement de du concours de l’internat en décembre de 5ème année a permis de faciliter le début de la filière IPR. Avec des résultats en janvier et une affectation d’inter-région, de villes, et de filière en septembre-octobre, le futur interne IPR a maintenant le temps de prospecter sur le cursus qu’il souhaite suivre et donc de prendre une inscription pour le M2 de son choix en mai. Cependant, cette facilitation ne veut pas dire que l’interne doit s’y prendre au dernier moment, loin de là ! Il est très fortement conseillé de prendre contact avec les laboratoires de recherche d’intérêts, les responsables de filières locaux, et le coordonnateur local dès qu’une thématique de recherche vous intéresse.

La filière IPR c’est avant tout de l’anticipation !

1- Formation pratique

Le nouveau DES IPR comporte deux niveaux :

▪ niveau 1 : les deux premiers semestres (1 à 2)

▪ niveau 2 : les 6 autres semestres (3 à 8)

– Les semestres doivent être effectués dans des services agréés pour ce diplôme d’études spécialisées et dont l’activité est en rapport avec le cursus prévu par l’interne.
- Le tuteur veille avec les responsables du stage hospitalier à la compatibilité des fonctions hospitalières et de la formation théorique suivie par l’interne.
- Pour un cursus orienté vers l’industrie, le coordonnateur du diplôme d’études spécialisées est autorisé à accorder au maximum trois semestres dans des établissements industriels agréés.

2– Formation théorique

L’interne en IPR doit obligatoirement valider au moins deux des unités d’enseignement proposées dans le DES de pharmacie. Le choix est libre quant au moment du suivi de ces UE : niveau 1 ou 2.

Concernant le reste de la formation théorique, il s’agit d’ unités d’enseignement proposées par l’école doctorale.

Chaque année avant le 15 novembre, l’interne doit remettre à son tuteur un rapport sur son travail de l’année universitaire précédente.

En fin d’internat, l’interne remet un rapport final sur ses acquis universitaires, pratiques et de recherche.

Les débouchés professionnels de cette filière IPR sont :

  • les carrières universitaires : enseignant-chercheur (maître de conférences, professeur)
  • les carrières hospitalo-universitaires en dehors de l’exclusivité d’exercice en PUI, ou en Biologie Médicale : après l’internat, il faut postuler sur un poste d’assistant hospitalo-universitaire (AHU) avant de devenir MCU-PH (maître de conférences universitaire-praticien hospitalier), PU-PH (professeur des universités-praticien hospitalier)
  • les carrières de chercheur : instituts de recherche publics, industrie (recherche et développement)
  • Les carrières industrielles, et institutionnelles

Vous pouvez vous référer à l’arrêté suivant Arrêté du 31 octobre 2008 – DES Pharmacie et à son annexe 2.

CONTACT US

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi

©2019 FNSIP-BM, 79 rue Perier 92120 Montrouge, propulsé par AgoraMed

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?