Il est possible durant l’internat d’avoir une activité de recherche, notamment dans un cadre institutionnel, comprenant la réalisation d’un parcours master et doctoral. De nombreux internes réalisent ainsi durant l’internat un master, débutent et poursuivent une thèse d’université. Le master comporte un master 1 (M1) et un master 2 (M2).

Le diplôme de master donne accès à l’inscription à une école doctorale en vue de la préparation d’une thèse d’Université de 3ème cycle. Le M1 peut être réalisé entre la 2ème et la 5ème année des études pharmaceutiques ou pendant l’internat.
Chaque unité d’enseignement (UE) de master comporte un certain nombre de crédits dits « ECTS » (European Credit Transfer and accumulation System).
Pour acquérir le M1 et pouvoir candidater en M2, il faut en obtenir 60. Le M2 est l’équivalent des anciens DEA (Diplôme d’Études Approfondies) et DESS
(Diplôme d’Études Supérieures Spécialisées), puisqu’on ne différencie plus aujourd’hui les M2 recherche des M2 professionnels.
Il se réalise sur un an et comporte :
– Un enseignement théorique ;
– Un stage pratique de 6 mois dans un laboratoire d’accueil ;
– Un mémoire.
Il impose, la plupart du temps, une mise en disponibilité d’un an (renouvelable une fois)(article R6153-26 du Code de la Santé Publique).
La validation du M2 donne la possibilité de s’inscrire à une école doctorale et de préparer une thèse de sciences.

Disponibilité pour année recherche

Cette position, autorisée après 6 mois de fonctions effectives, permet de mener un projet d’étude et de recherche pendant une durée d’un an renouvelable une fois (deux
fois en cas de thèse d’université).
C’est le directeur général du centre hospitalier universitaire de rattachement de l’interne qui accorde ou non la disponibilité en cas de poursuite d’étude ou de
recherche présentant un intérêt général.
En théorie, la demande auprès de l’établissement d’affectation doit être déposée 2 mois avant le début du semestre mais il est vivement conseillé de prévenir l’ARS
et l’association locale le plus tôt possible.
Au terme de la disponibilité, la réintégration dans son centre hospitalier universitaire de rattachement, dépend de la limite des postes disponibles.
Pendant cette période, l’interne peut effectuer des gardes dans un établissement de santé, après accord du directeur de cet établissement et sous la
responsabilité du chef de service ou du responsable de la structure.

Financement par année recherche

Le financement de cette disponibilité peut être obtenu par le biais :
• De « L’année recherche », dont le nombre de postes est fixé chaque année par arrêté au plan national (en général courant Juin), qui est proposée aux internes
en pharmacie toutes filières confondues pour réaliser un master, débuter ou poursuivre une thèse de sciences de 3ème cycle ou un diplôme équivalent dans
un laboratoire français agréé ou à l’étranger.

Elle s’effectue entre le 1er novembre de l’année de la demande et le 31 octobre de l’année suivante. L’allocation perçue est égale à la moyenne d’une rémunération d’interne de 2ème et 3ème année.
Le CHU de rattachement assure la rémunération de l’étudiant. Il est remboursé par l’État au vu des justificatifs nécessaires (Art R6153-11).
– Peuvent postuler à cette bourse, tous les internes ayant effectué au moins un semestre. Cette année ne peut être réalisée que si un contrat a été conclu
entre l’étudiant concerné, le directeur général de l’Agence Régionale de Santé ou son représentant et le directeur du CHU de rattachement.

Pour plus d’informations, se référer à l’arrêté du 4 octobre 2006 disponible sur le site de la FNSIP-BM.

Pour plus d’informations concernant les financements possibles ,se référer au guide de l’interne.

Toutes les informations concernant l’année-recherche sont à retrouver dans l’onglet « Aspects réglementaires ».

(Lire aussi l’article complet sur l’Année Recherche dans l’Observance Hors-Série n°1 : L’Observance HS n°1 – Recherche et internat et un article sur sa réforme dans le Hors-Série n°2 : L’Observance HS n°2 – La nouvelle année recherche sort de l’incubateur

 

Si vous n’optez pas pour l’année-recherche, il existe de nombreuses bourses de recherche à destination des étudiants désireux de s’inscrire en master 2, de débuter ou poursuivre une thèse d’université. Après avoir postulé et obtenu la bourse de recherche, il convient de vous mettre en disponibilité selon les modalités en vigueur (article R6153-26 du Code de la Santé Publique).

 

Vous trouverez ci-dessous une liste non-exhaustive des bourses qui sont accessibles aux internes :

Pour vous aider, le site du ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche consacre une partie sur le cursus du Doctorat d’Université : http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid20185/le-doctorat.html

La Fondation pour la Recherche Médicale (F.R.M.) offre des bourses de M2 Recherche (entre autre) : http://www.frm.org/l-aide-de-la-fondation-aux-chercheurs.html

 

De même, l’Académie de Médecine offre des bourses de troisième cycle : http://www.academie-medecine.fr/prix_et_bourses.cfm

 

La fondation ARS pour la recherche contre le Cancer propose des bourses de recherche en vue de la réalisation d’un M2 ou d’une thèse d’université, avec deux vagues annuelles d’appels à projets : http://www.recherche-cancer.net/financements/aides-individuelles-jeunes-chercheurs.html

Enfin, notre partenaire la Fondation d’entreprise Groupe Pasteur Mutualité attribue chaque année des bourses d’un montant global de 100 000 € à différents projets de recherche. Pour plus de renseignement, vous pouvez vous rendre sur www.fondationgpm.fr et télécharger le dossier de candidature. La date limite de dépôt de dossiers est fixée chaque année au 31 mars.

 

Nouveauté

Réseau Recherche des Internes :

Qu’est-ce que c’est ? Réseau qui permetaux internes souhaitant faire de la recherche de mieux se renseigner sur les options possibles à travers toute la France.

Il comprend entre autre une liste de tous les agréments IPR. Il permet également à chaque interne (quelque soit son DES) de prendre contact avec les « référents »de la spécialité qui l’intéresse.

Des communications autour de congrès accueillant des internes sont également misses en place.

Plus généralement il s’agit d’une plateforme d’interaction à disposition de tout interne se dédiant à la recherche.

Si tu es intéressé par sa mise en place ou pour être interne référent

Contacte nous à l’adresse suivante : vp-ipr@fnsip.fr

CONTACT US

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi

©2020 FNSIP-BM, 79 rue Perier 92120 Montrouge, propulsé par AgoraMed

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?